Mardi 27 octobre 2009 2 27 /10 /Oct /2009 18:15

Hello tout le monde =)           

Vous allez bien ?  Pfiou bah mes vacances sont blidées ! C'est limite si je trouve du temps pour moi au milieu de tous ces trucs que je dois faire ! Enfin, vous avez de la chance parce que j'ai écris deux nouveaux chapitres {#}  Et tout ça grâce à Melo ! Elle est partie en Sicile et voulait des chapitres à lire en rentrant alors j'ai dû bouger mes fesses XD Donc, je les ai fini ce matin mais, n'ai pas eu énormément de temps pour les relire donc si y a des ptits soucis n'hésitez pas à me les faire remarquer ^^

Le second chapitre devrait arriver dans une heure ou plus, le temps que je m'occupe de mes mômes XD  Non, non vous inquiètez pas, à 18 ans j'ai pas encore d'enfants, c'est juste mon adorable chat et mon père, qui sans ma mère ou moi se laisserait mourir de faim XDD

Nanoko : La future petite amie de Matthew ? Tu oublies qu'il est gay ma chérie {#} Si tu te transforme en homme pourquoi pas mais, il est assez difficile quand même XD Une vraie tête de mule celui là !

ça dépend de ce que tu appelles "drame" ^^ Il n'y aura personne qui meurt mais après, la fin ne plaira peut-être pas à tout le monde {#} 


Et, Kay a changé surtout parce que Kurt le voyait comme un enfant turbulent et parce que c'est l'image qu'il donne de lui ^^ 

 

Vous n'aime {#}

 


6a00d83451d8ee69e20133f2d95b82970b-800wi.jpg



Kay a finalement décidé de nous faire sortir, il a dit qu’on en avait besoin autant l’un que l’autre. Surement. Au moins ça nous changera les idées. J’ai l’impression d’être un peu vidé. Déjà, j’ai pas franchement l’habitude de me faire jeter comme ça. Et, c’est pas mon genre de m’imbiber et sauter sur les mecs après. Mais, ordinairement, je ne suis pas aussi stupide, ou en tout cas, je ne prends pas autant de risques. Risques dans le sens où en général, le mec aussi a envie de moi et que c’est plutôt équivoque. Là, je me suis jeté violemment contre un mur à toute vitesse. Et, ça fait mal. Surtout à l’ego. J’ai été un peu trop pressé. J’aurais dû prendre mon temps, y aller doucement. C’est mon prof bordel ! A quoi je pensais ? C’est pas parce qu’il est sexy et qu’il a envie de moi    j’en ai eu la preuve, dites pas le contraire   qu’il allait se laisser aller dès le premier coup. Il aurait mieux valut pour moi d’y aller plus subtilement au lieu de foncer tête baissée.  Il va me voir comment maintenant ? Ça risque d’être joyeux les cours d’histoire !

 

Nous arrivons devant la boîte. « Neptune ».  L’immense néon bleu et vert, surplombant un décor horriblement ostentatoire   le vocabulaire, vous étonnez pas, c’est l’influence de Déliah ça   dans les mêmes tons, représentant un monde imaginaire mythologique peuplé de tritons se tripotant mutuellement, dominés par un homme-poisson géant, un trident à la main, éclaire la file d’attente d’une lumière surnaturelle, rendant les teints des gays qui attendent pour entrer dans la boîte presque cadavériques. Je regarde le dieu de l’océan, sceptique. Pourquoi est-ce qu’une grande partie de la population gay se prend pour des Dieux ? C’est pas parce qu’on est différents et qu’on s’assume, qu’on est supérieurs. Je ne peux pas m’empêcher de lever les yeux au ciel. Pourquoi est-ce qu’il m’emmène là ? Je le regarde, interrogateur. Il me répond d’un sourire. Peut-être qu’il estime que c’est ce dont j’ai besoin. Un endroit très chaud où il n’est pas difficile de trouver quelqu’un avec qui passer un bon moment. Il pense peut-être que j’ai besoin de m’envoyer en l’air. Sauf que vu ce qui traine dans cette boîte, je peux oublier ma partie de jambes en l’air pour cette nuit. Les chiennes en chaleur efféminées à souhait, non merci. J’ai une nette préférence pour des mecs moins … « grande folle ». A tous les coups, je vais encore rentrer avec Kay. Ça ne me dérangerait pas des masses. On l’a jamais fait en étant conscients de nos actes. Ce pourrait être l’occasion ? On a toujours été très proches mais… est-ce que si je tente le coup ça va changer quelque chose entre nous ? Est-ce que ça ne risque pas de nous briser ? Quoique… Jusqu’à maintenant, on s’en est bien sortit. On se rappelle toujours plus ou moins ce qui s’est passé et ça n’a encore jamais rien changé. Mais, ce ne serait absolument pas la même chose. Entre faire quelque chose sans réellement savoir ce qu’on fait et faire la même chose en étant totalement conscient de ses actes…

Il a toujours été bien foutu mais, ce sont surtout les regards braqués sur lui qui m’en ont fait prendre conscience. Depuis cette visite chez son père, il a énormément changé. Je ne pensais pas que quelqu’un puisse se transformer comme ça en si peu de temps. Il a l’air tellement plus mature maintenant. Cet aspect là de sa personnalité était surement déjà présent mais, si enfouie sous les couches de conneries qu’il en était invisible. Il a surement juste « gratté » ces couches de conneries et de gamineries qui mettaient en avant son côté enfantin. En le voyant revenir en costard tout à l’heure, j’ai cru voir un homme d’affaire miniature. Je pense que les mèches violettes qu’il a rajouté à ses cheveux avant de partir sont surtout une sorte de marque de rébellion devant l’autorité mais, malgré le violent retour à son style vestimentaire habituel, il n’a pas décroché un mot. Pas une connerie. Rien. Il ne va pas bien c’est plus que clair. D’habitude il se cache derrière son sourire et son débit de parole inépuisable. Là, le silence devient presque lourd. Je lance un regard perplexe à la boîte et me demande si, finalement, il ne vaudrait pas mieux rentrer et passer une soirée tranquille devant la télé. Et finir dépressif ? Ouais, c’est peut-être pas une si bonne idée que ça. Mais, j’ai déjà posé ma main sur son bras et mes yeux sont fixés dans ses prunelles mordorées. Sans que j’en prenne pleinement conscience, mon regard glisse sur ses lèvres roses et les miennes s’entrouvrent comme si je manquais d’air. Je l’entends vaguement me demander ce qu’il y a quand une portière claque derrière moi et me sort de mon obscure contemplation. Je l’ai échappé belle. Qu’est-ce que j’allais faire ? Même moi je ne le sais pas.

Je tourne la tête et vois un mec bien sapé sortir d’une élégante voiture noire. Très chère. Lamborghini. La plaque correspond. Je trouve soudain un intérêt nouveau à cette boîte.

      On y va ? Je lance à Kay avec un sourire espiègle.

S’il est là, ça veut dire que Matthew aussi. Vous allez pas me faire croire qu’un mec qui a les moyens de se payer une voiture pareille viendrait trainer dans une boîte bas de gamme comme celle là ? Et, jusqu’à maintenant, j’avais un doute quant à la sexualité de Matthew. Aujourd’hui, je sais qu’il est gay. Ou du moins qu’il a des tendances. Enfin bref, qu’il me désire. C’était une preuve quand même hier soir non ? Avant que je me fasse jeter de son appart’ bien sûr ! On a pas une érection comme ça sans stimulant ! Tout ce que j’espère c’est qu’il était pas entrain de se regarder un porno parce que ça, ça foutrait toute ma belle théorie par terre. Et mes espoirs de le mettre dans mon lit aussi par la même occasion. Mais, avec un peu de chance c’était pour moi ! On dirait pas que j’essaye de m’auto-convaincre là ? Ouais… C’est bien ce que je me disais. Ça craint. Je crains.

Nous entrons et je balaye la salle des yeux sans voir qui que ce soit de ressemblant de près ou de loin à Matthew ou au mec qui est sortit de la voiture. Je fouille l’endroit des yeux pendant quelques minutes et remarque un homme un peu trop bien habillé, accoudé au bar, seul. Il ressemble pas mal au gars de tout à l’heure si vous voulez mon avis. Kay est déjà partit sur la piste. Je m’aventure jusqu’au comptoir et m’installe à côté de lui. Ses cheveux mi-longs et blonds plongent en avant dans la désolation, comme s’ils essayaient à tout prix de se noyer dans son verre. De légères rides plissent ses yeux mais, son regard sombre est totalement absorbé par le liquide ambré qu’il boit par petites gorgées, comme pour le faire durer le plus longtemps possible. Venant d’un homme comme lui, ça m’étonne. Puisqu’il a les moyens, à quoi ça sert d’attendre pour finir son verre alors qu’il peut s’en payer quinze d’affilée ? 

      Salut. Je prononce pour décoller son attention du bois vieillit du bar, je veux bien qu’il soit intéressant mais, faut pas abuser.

Ses yeux parcourent le comptoir sur toute sa longueur avant de s’arrêter juste devant moi et de remonter le long de mon torse pour finalement se poser sur mon visage.

      T’es pas un peu jeune toi ?

      Je suis majeur depuis un bon moment si c’est ce que tu veux savoir.

      Intéressant. Répondit-il en souriant.

Il doit pas être loin de la trentaine. Il a des yeux d’une sorte de teinte bleu délavé, sans réelle distinction. Ses traits sont plutôt quelconques. Je suis déçu. Je m’attendais à mieux. En fin de compte il est juste banal. On peut pas tout avoir non plus. L’argent et la beauté. Ce serait assez discriminatoire pour les pauvres sinon. Dans ce cas là, on serait tous laids et on n’attirerait personne. Condamnés à rester seuls pour l’éternité. C’est triste. Mais c’est surement ce qui m’attend. Vu comment je suis avec les gens… Qui voudrait réellement rester avec moi ? A part Kay… D’ailleurs je sais pas comment il fait pour me supporter lui.

      Tu veux un verre ?

      Ouais, je veux bien. Je lui réponds en faisant trainer au maximum ma phrase sur un ton suave.

Il m’adresse un clin d’œil et fait signe au serveur pour qu’il m’apporte la même chose que lui. Au vu de la couleur du liquide qui se déverse rapidement dans mon verre je suppose que ce doit surement être du whisky. Qu’importe. Je ne le boirais pas de toute manière. J’ai un peu trop fini ivre mort ces derniers temps et ça m’a pas franchement réussi. La boisson arrive devant moi et je la regarde à peine. Jetant un œil à la salle je fouille la foule des yeux, cherchant quelque part où est-ce qu’il peut bien être mais, reporte vite mon attention sur l’homme à côté de moi. Surtout histoire de lui faire croire qu’il me plaît au moins un minimum quand même.

      Alors, qu’est-ce que tu fais là ?

      Je me change les idées.

      Seul ?

      C’est un problème ? Demande-t-il un sourcil levé et une lueur espiègle au fond du regard.

      Non.

Je lui réponds avec un sourire qui se veut satisfait. J’espère juste ne pas avoir l’air trop crispé. Ça serait bête qu’il remarque qu’il me dégoûte presque, avec sa banalité affligeante. En attendant il ne m’a toujours pas répondu. Son aptitude à contourner mes questions m’exaspère ! Je ne sais toujours pas si Matthew est dans les parages. A quoi ça sert que je le drague s’il n’est pas là pour voir ça ? Quoique… ça ne serait pas si inutile que ça ! Si je les recroise un de ces quatre, je pourrais toujours me servir de ça ! Et puis, de toute manière, je suis franchement frustré sexuellement pour me poser des questions plus longtemps. J’ai besoin de baiser et plutôt rapidement. J’aurais préféré dix fois Kay à ce mec plein aux as mais sans distinction physique exceptionnelle. Mais, j’ai besoin de violence. Même d’un minimum. Mais, ça, jamais avec Kay. Je ne le brusque jamais et encore moins quand on couche ensemble. Il a déjà eu sa dose de violence étant petit, ce n’était pas pour en rajouter une couche dans ses ébats. Moi aussi, remarque. Mais, de temps en temps, ça ne fait pas de mal. J’en ai besoin. Et là, j’ai besoin de déverser toute ma frustration dans la violence.

            Je me penche en avant et lui murmure à l’oreille :

      Ça te dit d’aller faire un tour dehors ?

S’il est ok, tant mieux. S’il me rejette, tant pis, je trouverais toujours quelqu’un d’autre. M’enfin, lui connaît Matthew alors, ça aura plus d’impact.

            Il me regarde et un sourire lubrique vient éclairer son visage. Tout le monde sait que l’arrière de cette boîte est le plus grand baisodrome du quartier. Et peut-être même de la ville. J’aurais au moins gagné ma nuit, à défaut d’avoir perdu la jalousie de Matthew. Enfin, s’il aurait pu y avoir jalousie. Après tout, ce n’est pas parce qu’il a bandé la nuit dernière face à moi qu’il puisse être jaloux d’un quelconque autre mec qui me tripote. Enfin, vu que c’est son pote, il aurait peut-être pu être quand même légèrement énervé, non ?

            Mais, bon, la question ne se pose pas vu qu’il ne s’est pas montré. Tant pis. Ce sera pour une autre fois. En attendant, j’ai repris confiance en moi. C’est tout ce qui compte non ? Le regard de ce mec montre clairement le désir qui monte en lui plus vite que la mèche brulante d’un pétard prêt à exploser. Je suis désiré. Je suis bandant. Je me sens bien.

      Ouais. Pourquoi pas.

Il me répond par la phrase type qui doit faire croire à l’autre que ça ne nous dérangerait pas mais, que c’est lui qui en a le plus envie. Mais, je ne suis pas dupe. Et, ses yeux ne mentent pas là-dessus. C’est lui qui brûle, pas moi. Lui voit mon corps et tout ce qu’il pourrait lui faire de bon. Moi, je veux juste tirer mon coup pour calmer ma libido en éruption.

            Je lui attrape donc le bras  et l’entraine vers la porte de sortie, à l’arrière de la salle. On passe devant les toilettes pour sortir mais, ce que je ne sais pas, c’est que deux yeux bleus furibond nous regardent passer et fusillent la main, posée sur ma hanche fine, de mon compagnon de jeux.

Par Deadly - Publié dans : Cours particuliers (Gay) [Terminée] - Communauté : A l'ombre des romances...
Ecrire un commentaire - Voir les 2 commentaires
Retour à l'accueil

Recherche

Mes Liens !

Annuaire du Yaoi

Logo-A-Y-fond-fonce.png

 

N'hésitez pas à venir vous faire référencer !

Rejoignez la page FB de l'Annuaire : ici

Derniers Commentaires

Histoires lues ou en lecture

Conversations Parodieuses d'un soir d'été

 

 

Sims 

Dangerous Heaven

* Don't look back

* End of innocence

* Heaven Forbid

 

Gay

* Andreï

* Angel's Heart

* C'est Comme la masturbation

* Chez Danny

* Chimères 

* Crazy Chocolate

* Dans les limbes d'un monde (NEW !)

* Dix Milliard de choses à te dire 

* Down Syndrome

* Eternels rivaux

* Hot Chili (NEW !) 

* Jamais un sans deux

* Kissing my song

* Le Diable porte des caleçons noirs

* Le Jeu du chat et de la souris

* Le Vampire argentique

* Les Violons d'hiver

* Masked Faces

* Meurtre et Sorcellerie (NEW !)

* New York New York

* N'oublie jamais

* Pas Touche

* Peut-être avait-il rêvé (NEW !)

* Pour un Homme

* Serial Seducer

* Si tu veux me revoir... 

* Smog

* Soie Rouge

* Tel est pris qui croyait prendre

* Twilight

* Un Amour explosif

* Une Bonne raison

* Un job de rêve 

* Un jour mon Prince viendra (NEW !)

* Une vie de pas chat

* Un Simple regard

* Voleur (NEW !)

 

Het' 

* Finding Nemo (NEW !)

Je suis un vampire, c'est grave docteur?

* Nissa

Pulsion

 

Fanfics 

* Act Of Violence

* A la Une

* As a Girl

A quoi rêvent les anges ?

* Bad Day

* Bloody You <3 

* Burn Me

* HP et le presse papier lubrique

* L'étrange Noël de monsieur Potter

* Liaisons Dangereuses à Poudlard

* Orgueil 

* Prépare ton caleçon <3

* Sleepy

* The Poudlard Social Network

* Rockritic


* Potter VS Anneaux !

 

Les Cieux de feu et de glace

* Training Session

* XUniversity

 

* Pieces of Life

 

Scans Mangas


[Antique Désir]

* Kisu Series


[Boys Love Scantrad]

* Corsair { 1 - 2 - 3 }

 

[Naked Truth]

* Crimson Spell


[Passion Fruitée]

* Double Face


[Tomo]

 * Allure

* Last Portrait

 

[Yaoi x Yuri]

* Sekaiichi Hatsukoi


 
Créer un blog sexy sur Erog la plateforme des blogs sexe - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés